Mobilisez votre CPF

Qu’est-ce que le CPF ?

Le compte personnel de formation (CPF) est en appartenance au compte personnel d’activité (CPA).

Il cumule les heures de formation acquises par le salarié tout au long de sa vie active jusqu’à son départ à la retraite, ainsi que les formations dont le salarié peut bénéficier.

  • Ces formations permettent d’avoir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.), et d’acquérir des connaissances et compétences requises pour l’exercice d’un métier dans le cadre d’une reconversion ou d’un besoin ponctuel de formation.
  • La validation des acquis de l’expérience (VAE) emmène à accompagner la personne pour justement la réalisation d’un bilan de compétences afin de créer et/ou reprendre une entreprise.

Où s’adresser ?

  • Compte personnel de formation (CPF)

Il est possible depuis le 15 mars 2017 d’utiliser le CPF pour financer sa préparation à l’épreuve théorique et pratique du code de la route et du permis de conduire. Il faut bien évidemment :

  •  l’obtention du permis qui contribuera à la réalisation d’un projet professionnel,
  •  Il faut que le titulaire du compte ne fasse pas l’objet d’une suspension de son permis ou d’une interdiction de pouvoir l’utiliser.

Pour être suivis, la préparation au permis B doit être assurée par un établissement agréé et déclaré en tant qu’organisme de formation.

CPF : Quels types de publics visés ?

  •  salariée
  •  fonctionnaire / agent contractuel de la fonction publique.
  •  profession libérale / profession non salariée
  •  conjoint collaborateur
  •  à la recherche d’un emploi

Comment ça fonctionne ?

Le CPF est totalement nourrit à la fin de chaque année en temps de travail réalisé au cours de l’année par le salarié avec des limites mises en place.

Les heures restent acquises même en cas de changement d’employeur ou de perte d’emploi.

Concernant un salarié à temps partiel, l’alimentation du compte est calculée en fonction du temps de travail fournit, sous réserve de dispositions favorables, prévues par un accord collectif d’entreprise.

Les points d’Abondement

Le compte peut se faire abonder dans 4 points :

  •  si un accord le prévoit (accord d’État, de branche ou d’entreprise) ;
  •  si dans les entreprises (50 salariés au minimum), l’employeur n’a pas réalisé d’entretien professionnel prévu tous les 2 ans et que le salarié n’a pas pu avoir au moins 2 éléments parmi les 3 suivants : une certification, une formation ou une progression salariale au moins tous les 6 ans. Dans cette situation, le compte est abondé de 100 heures de formations complémentaires pour un salarié à temps plein, et 130 heures pour un salarié à temps partiel ;
  •  si les heures sont insuffisantes pour suivre une formation (il est recommandé au salarié de solliciter l’aide gratuite d’un conseiller en évolution professionnelle ou de s’adresser à son employeur ou à sa direction des ressources humaines) ;
  •  si un salarié est licencié suite au refus d’une modification de son contrat de travail, il peut avoir un abondement minimum de 100 heures de son CPF.

Autres dispositifs

Pour pouvoir suivre une formation plus longue, le salarié a la possibilité de mobiliser les heures de son CPF et de les rassembler :

  •  à la période de professionnalisation, · au congé individuel de formation (CIF),

  •  à une formation prévue par le biais de l’entreprise.